Le qcm de cause à effets

En médecine (PACES), le QCM est omniprésent. On le retreouve dans plusieurs matières, dont l’anatomie (UE5).

C’est une forme de QCM plutôt ancienne, mais qu’on continue de retrouver aujourd’hui encore, de façon plus anecdotique.

 

Ce type de QCM présente une structure stable :

  • Une première phrase, appelée : «le fait»
  • Une seconde phrase, censée expliquer la première, appelée : «la raison»

Entre les 2, la locution «parce que» matérialise un lien de cause à effet potentiel.

 

✔ Schéma de réponses

L’étudiant propose sa réponse en fonction de la grille ci-dessous, indiquée en première page du sujet :

Fait Raison Lien de cause à effet Réponse 
VRAI VRAIE VRAI A
VRAI VRAIE FAUX B
VRAI FAUX Sans objet C
FAUX VRAIE Sans objet D
FAUX FAUX Sans objet E

 

Exemple : Anatomie (UE 5)

Une lésion du genou de la capsule interne donne une hémiplégie contro-latérale avec atteinte du membre supérieur et inférieur 

parce que 

les fibres de la voie motrice principale véhiculant la motricité des membres passent par la capsule interne

 

Ici, le fait et la raison sont vrais. Donc la réponse est A ou B. Dans la mesure où il n’y a pas de lien de cause à effet, la réponse attendue est B.

 

Ce type de QCM est avantageux pour l’étudiant car il n’a qu’à considérer 2 items, par opposition aux autres formes qui en proposent souvent 4, parfois 5. Proportionnellement, il dispose donc de davantage de temps.

De plus, le lien de cause à effet n’est à étudier que dans le cas où les 2 phrases sont justes. Dans la plupart des cas, il n’est pas utile de se pencher sur cette question, puisque vous serez souvent confrontés à un fait et/ou une raison faux.

 

✔ Techniques de résolution du QCM de cause à effet

Il est important de respecter une certaine chronologie pour ne pas perdre un temps précieux lors de la réponse à ce type de QCM.

 

➲ Lecture indépendante de chaque item

La première étape est de lire chaque phrase de façon indépendante et de considérer si elle est vraie ou fausse.

Je vous conseille de noter directement sur votre sujet un petit “V“ ou “F“ sous la phrase concernée.

 

➲ Détermination du lien de cause à effet potentiel

Dans le cas où les deux phrases sont justes, alors il faut vous pencher sur l’existence d’un lien de cause à effet. C’est clairement la partie la plus complexe. Posez vous la question «la raison (phrase 2) apportée est-elle la cause du fait observé (phrase 1) ?»

Si c’est le cas, cela signifie que, dans un schéma logique, la raison est située avant le fait.

 

******************

 

Pour conclure, le QCM de cause à effet est plutôt moins compliqué que les autres formes, mais il nécessite un entrainement particulier car la démarche qui mène à la bonne réponse  ne s’acquière qu’au prix d’une certaine pratique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *