L’épreuve de physique du Bac


Le travail en physique dans le cadre d’une bonne préparation au bac se décompose en plusieurs points. Nous commencerons, dans cet article, par dresser les généralités propres à une progression efficace.

Avant d’aborder la résolution des exercices :

Il est primordial de bien connaître son cours (ou du moins la partie du cours à laquelle se réfère l’exercice) :

  • analyser les démarches du cours, retenir les paramètres qui sont en jeu (et leurs unités)
  • connaître les lois (en fait, les avoir comprises)
  • connaître les formules
  • avoir étudié des exemples d’application, des exercices corrigés,…
  • savoir refaire des croquis
  • ne pas négliger les outils mathématiques utilisés dans le cours (grandeurs scalaires ou vectorielles, dérivation, intégration, résoudre un système, représentations graphiques, etc…)

Le contrôle systématique des connaissances pour un chapitre donné doit s’effectuer sans l’aide de note et sans aide extérieure, mentalement ou par écrit.

Par exemple, on s’astreindra à refaire un exercice qui a déjà été corrigé sur une feuille blanche autant de fois que nécessaire jusqu’à obtenir un résultat satisfaisant.

Maîtriser son cours est une condition nécessaire (malheureusement pas suffisante) pour progresser. Le contrôle des connaissances décrit ci-dessus doit être complété par la maîtrise des exercices de base (même si ceux-ci semblent faciles).

Cette première phase ne doit pas prendre un temps trop important, surtout si l’écoute en classe a été soutenue. Maintenant il est possible de s’attaquer valablement à la deuxième phase d’apprentissage : résolution d’exercices et de problèmes.

Cette deuxième phase est indispensable car c’est en faisant des exercices , en apprenant à calculer sans calculatrice, en se posant des questions, qu’on apprend la physique (pour les math c’est pareil d’ailleurs).

La première des qualités est la persévérance, c’est-à-dire le fait d’accepter de « sécher » devant un exercice au lieu de se précipiter sur la solution.

Seule la confrontation à la difficulté fait progresser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *