Organisez vos révisions en PACES et en Terminale pour le BAC !

Les révisions en PACES revêtent un caractère particulier : tous les étudiants savent qu’il est fondamental de leur consacrer un temps important, pourtant peu prennent la mesure réelle de leur influence sur la réussite. Vos révisions commencent dès que vous avez commencé à apprendre des cours, et pas seulement lors des quelques dernières semaines. C’est pourquoi vous planifierez vos révisions dès les premières semaines de travail.

Progressivement, en se rapprochant du concours, le temps qui leur est consacré va crescendo. Voici une méthode très intéressante, qui permet d’être sûr de revoir suffisamment tous les cours appris.

1 La courbe de l’oubli

Cette méthode est basée sur la constatation suivante, que vous avez probable- ment déjà remarquée : plus le temps par rapport au moment où vous avez appris une leçon augmente, plus la quantité de souvenirs diminue.

Cette constatation, connue depuis longtemps, a été formalisée par des études de psychologie dès le début du XXe siècle, et reprise plus récemment.

Il est donc possible de dresser la courbe de l’oubli en fonction du temps.

Méthode du spaced learning : courbe de l'oubli.
Méthode du spaced learning : courbe de l’oubli.

Cette courbe matérialise la rapidité avec laquelle les données mémorisées sont perdues en l’absence de révision. À titre d’exemple, sachez qu’une heure après, il ne reste que 50 % de l’apprentissage de départ.

Cela confirme ce que nous avons vu précédemment à propos des différentes formes de mémoire : en l’absence de consolidation et de transfert dans la mémoire à long terme, la mémoire à court terme ne permet un stockage que temporaire d’une quantité réduite d’éléments.

Si cela démontre le caractère indispensable des répétitions pour le stockage sur le long terme, une question demeure : à quelle fréquence doivent-elles intervenir ?

Le modèle du spaced learning permet de répondre à cette question.

2 Le modèle du spaced learning

La question de la fréquence optimale de révision est fondamentale en PACES car, au regard de la masse de connaissances à assimiler en un temps limité, vous n’aurez pas de temps à perdre.

Or, travailler votre cours au moment où vous êtes le plus réceptif vous assure la plus grande performance. De plus, le fait d’organiser en avance vos révisions vous oblige à les prévoir dans votre emploi du temps, et donc à ne pas vous focaliser sur les nouveaux cours.

A. La courbe de l’oubli dans le modèle du spaced learning

Le postulat de départ de ce modèle est qu’il est intéressant de travailler un cours lorsque la somme de souvenirs restants est encore importante.

Ainsi, on considère que la séance de révision doit intervenir alors qu’environ 90 % des notions apprises persistent.

Les chercheurs en ont déduit la fréquence optimale de révision suivante : 1 / 3 / 10 / 30 / 60.

Cela signifie que vous devez revoir un cours 3 jours après le premier apprentis- sage, puis 10 jours après, puis 30 et 60 jours après.

Le graphique suivant vous présente l’évolution de la courbe de l’oubli lorsque les séquences de révision sont espacées selon cette fréquence optimale.

Méthode du spaced learning : espacement des séances de révision au cours du temps.
Méthode du spaced learning : espacement des séances de révision au cours du temps.

Dans ce graphique, vous remarquez qu’à mesure qu’on enchaîne les séances de révision, l’oubli est de plus en plus lent. Cela est traduit par le fait que la pente ini- tiale de la courbe est de plus en plus faible. C’est ainsi que l’on peut matérialiser la mémorisation sur le long terme : après la 4ème révision, la pente est tellement faible que les souvenirs vont rester présents quasi indéfiniment.

Voyons maintenant comment organiser vos révisions de façon performante en tenant compte de ces découvertes.

B. L’organisation selon le modèle du spaced learning

Le but de cette organisation est de planifier en avance vos révisions pour que vous n’ayez pas de questions à vous poser, mais simplement à suivre l’agenda établi.

Cette organisation suppose que vous utilisiez un planning général, présentant l’intégralité du semestre. Ce planning servira de base à la réalisation de votre emploi du temps hebdomadaire.

  • Lorsque vous travaillez un cours, vous placez directement sur le planning vos séances de révision à J+3, J+10, J+30, J+60.

À vous de trouver un code de couleur astucieux qui facilitera votre travail en un coup d’œil ; par exemple, vous pouvez indiquer les matières d’une même UE avec la même couleur, ou alors définir une couleur pour chaque séquence de révision (les J+3 en bleu, J+10 en vert…).

  • Dès que vous travaillez un cours, vous complétez votre planning en plaçant les séances de révision aux jours appropriés.

Ces séances se superposent à votre travail hebdomadaire d’apprentissage des cours, car elles ne constituent que des séances de révision.

  • Ensuite, il ne vous reste plus qu’à suivre votre agenda. Vous limitez ainsi la perte de temps due à l’indécision face aux tâches à accomplir, tout en vous assurant une révision suffisante des cours déjà appris.

C. Les écueils à éviter

Pour tirer pleinement profit de ce modèle, certaines erreurs sont à éviter.

Être trop rigide quant au respect du planning

Vous chercherez probablement à respecter coûte que coûte le planning que vous aurez établi. Pourtant, celui-ci est essentiellement indicatif, ayant pour but de vous obliger à réviser plusieurs fois de façon espacée un même cours.

S’il arrive qu’une journée soit trop chargée, rien ne vous empêche de répartir les tâches, initialement prévues sur ce jour, dans le reste de la semaine. Les dates de révision fixées à 3/10/30/60 sont approximatives, et non définies au jour prêt.

Ne faire plus que réviser et négliger les nouveaux cours

Soyez très attentif au fait que le spaced learning organise vos révisions, mais que celles-ci se superposent au travail initial de chaque cours. Dans la même semaine, vous aurez des créneaux d’apprentissage de cours nouveaux et des révisions.

Lorsque vous établissez votre planning hebdomadaire, vous tiendrez compte de ces deux types de travail différents.

Vous le réaliserez assez vite, il est tout à fait possible de combiner les deux aspects, car le temps de révision d’un même cours diminue à mesure qu’il est revu.

Ainsi, si vous prévoyez 2 heures pour revoir une leçon à J+3, 1h30 suffira à J+10, 1h à J+30 et 30 minutes à J+60. Ce timing est purement indicatif, mais il donne une idée assez juste de la décroissance du temps attribué aux séances de révisions successives pour un même cours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *